Posts

Showing posts from July 31, 2016

Le village préféré des Libanais : #10 Yammouné, d'herbe et d'eau fraîche...

Image
Date: Saturday, July 23, 2016
By: Nour BRAIDY
Source: L'orient le jour


Sur le chemin vers Yammouné, les champs de haschich s'étendent à perte de vue. Il est difficile de ne pas penser à la crise du haschich qu'a connue cette localité de la Békaa en 2012. À l'époque, des clashs avaient éclaté entre des agriculteurs et les forces de l'ordre qui tentaient de détruire leurs champs, en application de la loi. Mais en vain. Aujourd'hui encore, le cannabis est la source première de revenu des habitants de Yammouné. Il faut dire, à leur décharge, que les promesses de l'État d'assurer des ressources à cette localité et à d'autres de la région à partir de cultures alternatives sont restées lettre morte. Cependant, la terre de Yammouné recèle d'autres richesses, que le président du conseil municipal, Talal Chreif, entend bien mettre en valeur pour attirer les touristes. Niché en contrebas du mont Makmel, le village s'étend sur une plaine …

Le village préféré des Libanais : #9 Sarafand, le réveil d'une cité mythique

Image
Date: Friday, July 22, 2016
By: Julien ABI RAMIA
Source: L'orient le jour


Prospère cité artisanale du temps des Phéniciens, située entre Saïda et Tyr, Sarafand, Sarepta de son nom phénicien, occupe une place particulière dans les religions abrahamiques. Longtemps relégué au second plan, cet héritage reprend vie sous l'impulsion d'acteurs locaux.
Située en bordure de l'autoroute reliant Beyrouth et Saïda à Tyr, Sarafand ressemble au premier abord à d'autres localités de la région, relativement épargnée par l'urbanisation sauvage. Bâtie à l'origine sur le littoral, son extension moderne s'est progressivement étendue sur les collines alentour.
Nichée dans un écrin naturel avantageux faisant la part belle à la pêche et à l'agriculture, Sarafand est aujourd'hui une agglomération à dimension humaine avec ses petits commerces et ses habitants chaleureux. Un village au nom mythique, dans lequel on ne soupçonne pas l'existence de tréso…

Le village préféré des Libanais : #8 Rachaya el-Wadi, havre de paix au pied du mont Hermon

Image
Date: Thursday, July 21, 2016
By: Caroline HAYEK
Source: L'orient le jour


Nous sommes tous un peu de Rachaya el-Wadi. Le village, patrimoine historique de Wadi el-Taym, est l'une des rares localités libanaises pouvant revendiquer la palme du vivre ensemble réussi depuis près de 100 ans, entre druzes et chrétiens. Et la générosité des Rachayotes est légendaire. Si les historiens ne s'accordent pas sur l'origine de son nom – Rachaya veut dire sommet en syriaque, mais Rishaya, ou tête d'Aya en araméen, viendrait d'Aya, le dieu babylonien, de la pluie et des tempêtes – ceux qui foulent sa terre n'en ressortent pas totalement indemnes. Sa rue principale de 250 mètres de long, pavée de plus 40 000 pierres taillées à la main, et ses femmes druzes cachées derrière des persiennes, plongent inexorablement le visiteur dans les gravures de l'époque du mandat français.
Au petit matin, le soleil émerge fièrement par-delà le mont Hermon, et vient frapp…

Le village préféré des Libanais : #7 Kfardebiane, l'autre nom du tourisme de montagne

Image
Date: Wednesday, July 20, 2016
By: Fady NOUN
Source: L'orient le jour


Abondance en eau, en fruits, en beauté naturelle, exceptionnelle variété des activités de loisir, du ski à l'archéologie, de la marche à la photo, ainsi que le niveau de développement des services, font du village de Kfardebiane (Kesrouan) perché à 900 mètres d'altitude (au moins), un centre idéal du tourisme de montagne.
Bien que l'on puisse y colorer ses lèvres de rose cerise, Kfardebiane est le village des pommes. Un tiers de la production libanaise en provient. En ce mois de juillet, elles ne sont pas plus grandes qu'un poing de nourrisson, et ont souffert de la grêle. Mais, striant les versants des montagnes qui nous font face, d'innombrables vergers s'en remettent vaillamment sous le plein soleil qui rayonne.
L'or bleu (de l'eau), l'or blanc (de la neige), l'or ocre (des ruines romaines), l'or vert (des arbres fruitiers), l'or invisible des song…

Georges Wassouf on Saturday 13th of August at Regency Palace Hotel - Adma

Image
Georges Wassouf on Saturday 13th of August at Regency Palace Hotel - Adma
Tel: 09 854 000 / 09 854 854

Le village préféré des Libanais : #6 Jezzine, l'éternelle fiancée de la cascade

Image
Date: Tuesday, July 19, 2016
By: Anne-Marie El-HAGE
Source: L'orient le jour




Par une chaude journée d'été, Jezzine s'éveille paresseusement au rythme de sa cascade qui bruisse et murmure, comme une chanson douce. Bien ancrée sur une falaise, sur les contreforts des monts de Niha, la station de villégiature du Liban-Sud est fin prête pour la saison estivale. Dans son souk remis à neuf il y a quelques années, les artisans couteliers exhibent fièrement leurs nouvelles créations, et les épiciers du terroir leurs produits frais. Un régal pour les yeux et les papilles. Ils espèrent que la saison sera bonne, malgré la crise. Dans ses ruelles qui serpentent en hauteur, un marteau piqueur brise le silence. Une vieille demeure est en cours de restauration, comme tant d'autres ici. Elle a pour vocation de devenir un centre culturel qui abritera un atelier de fabrication de coutellerie. Histoire de montrer aux touristes le savoir-faire artisanal de Jezzine, unique en…